La confiance se donne en mots

Actions d’abord, toujours : c’est dans la cohérence entre les actes et les mots qui les feront vivre pour l’interne ou l’externe que l’on tient la force d’une communication.

Les mots justes sont fidèles. Ils amplifient, insistent, choisissent leur angle, tissent la vision que tout un chacun aura de l’entreprise. Et cela doit aussi partir de celle ou chacun de ceux qui l’incarnent.

La confiance est essentielle dans toutes les relations professionnelles, à fortiori en temps d’incertitude.

Photo by marcos mayer on Unsplash


Le salarié doit avoir foi en son manager, le client en son prestataire, les financiers en l’entreprise. Susciter, créer, faire renaître une aura de confiance dans l’ensemble de ses relations professionnelles est un sujet extrêmement important. Important car impératif. Important car potentialisant un avenir favorable. Important autant en correctif qu’en directif.

Les relations sont neuves ou anciennes, les relations sont stables ou fragiles, absolument chacune des relations qu’un membre de l’entreprise entretient avec ses collaborateurs, ses clients et ses pairs doit être soignée.

La confiance en temps de crise suffit à beaucoup de choses.

Quand vos clients douteront de pratiquement tout sauf de votre capacité à leur délivrer un avenir, le vôtre ne courra pas grand danger.

La confiance que l’on crée dans un discours commercial tient systématiquement à la démonstration, la vitrine et la projection d’une vision claire des services rendus.

Les indicateurs en mots de la confiance commerciale sont simples :

- Force

- Précision

- Engagement

- Transparence

- Cohérence

- Professionnalisme

- Adéquation

- Valeur

- Capacité

- Solidité

- Efficacité

- Humanité

Ils sont valables pour l’ensemble des points de contact d’une entreprise.

On jugera donc un prestataire comme digne de confiance quand la réalité de ses actes sera démontrée, présentée, lancée en mots, à l’oral comme à l’écrit, de manière à rassurer ses interlocuteurs.

On rassure sans fausse note




Photo by Larisa Birta on Unsplash


Pour emprunter deux mots au champ lexical de la musique, l’accord et l’harmonie sont décisifs dans le discours commercial. Accords avec la réalité, réalité décrite sous un angle qui correspond avec les préoccupations de chaque client. Et l’harmonie entre les accords se vit en entreprise.

Bien sûr à-coups et heurts parsèment la vie d’une entreprise. Mais rattachée à sa raison d’être, la sienne comme celle de ceux qui la dirigent, l’entreprise ne tremble pas. Elle tend la main. Elle rassure.

Les fausses notes en communication desservent la valeur perçue des services qu’elle rend.

On rassure par la justesse, on rassure par l’attention. Et celles-ci se traduisent en mots. Il faut donc les choisir. Quand ils seront bons, ils permettront beaucoup. Il y a des mots socles dans chaque entreprise, formulés ou inconscients. Ces mots sont la signature de posture, la signature sonore, visuelle, humaine en somme, de ce qu’un groupe d’hommes et de femmes produit pour ses clients.

On ne peut qu’inviter chacun à y discerner un sens profond, fondateur et déclencheur. Quand on a les mots de son entreprise, elle vit dans chacune de nos conversations, dans chaque mail, dans chaque communication. Et alors elle vit forte, fidèle à sa raison d’être, et tendue vers tous ceux qui auront besoin d’elle.




Notre page discours : https://www.operationcyrano.com/discours





Tel : 02.44.84.05.05

Lundi-Vendredi : 08:30 - 19:00

© 2020 par Opération Cyrano,

France.

  • LinkedIn Social Icône