Marketing et Communication : ce qu’ils se doivent l'un à l'autre, ce qu’ils peuvent faire ensemble.

Mis à jour : avr. 22



Je suis intervenue 2 jours au CFPJ la semaine dernière auprès d’alternants de très bon niveau sur le sujet des KPIs et de la mesure des communications. C’était une expérience très agréable, autant par l’intérêt que portaient les élèves au sujet, leurs questionnements, et ma réflexion macro personnelle que je me permets de proposer brièvement dans ces quelques lignes.


Intégrer du quantifiable dans la com est un enjeu certain pour valoriser économiquement une activité, pour légitimer enfin en euros un investissement quelques fois traités un peu de côté car non palpable, pour pousser un budget avec sens auprès du chef d’entreprise.

En entreprise, toute action a un objectif, tout objectif se décline, toute action déduite a un résultat, tout résultat doit pouvoir être traduit. Analysé, valorisé, succès ou échecs infléchissent toujours les stratégies.



Le digital est l’ère du quantifiable, en marketing évidemment, mais aussi dans la communication





Trafic, acquisition, audience, transformation, comportements : quiconque a touché au marketing est obsédé par des KPIs classiques et plus ciblés qui ont beaucoup de sens, d’autant plus que le temps réel permet d’adapter ses campagnes marketing à l’heure près, dans un test and learn sans risque, dans des itérations à fort potentiel qui ont pour but de trouver le bon bouton pour n’avoir en suite qu’à appuyer.

La com revêt plusieurs facettes, plusieurs objectifs de fond : com externe, com interne, RP, community management, communication commerciale…Les objectifs sont variés : notoriété, fidélisation, image, fédération, visibilité, engagement, génération de leads…


Évidemment un community manager a une somme d’outils considérable et ses KPIs sont du tout cuit, servis sur un plateau par les réseaux sociaux. Mais les autres ne sont pas en reste pour autant. La mesure des résultats est primordiale en communication et on ne peut pas passer à côté. Pour sa carte de visite, pour sa carrière, pour son entreprise évidemment.


Mesurer l’évolution de sa notoriété, c’est possible. Mesurer l’impact d’un discours visant la fidélisation, c’est possible. Mesurer, en points, en puissance, la force de son image à travers des actions de com, c’est possible. Mesurer les points d’engagements des collaborateurs dans l’entreprise, sur des sujets clés, dans leurs collaborations vers le succès des projets transverses ou non, c’est possible. Avoir une idée de son reach, de son écoute, savoir combien de leads un livre blanc ou un storytelling a généré est tout à fait possible.


Le digital est une ère de mesure, la com peut prendre au marketing en plus de ses outils et plusieurs autres très complémentaires, une posture du quantifiable, une posture d’objectifs et de résultats, qui transformera fondamentalement à la fois sa valeur dans la cartographie du tout de l’entreprise, et la valeur perçue de ses actions elles-mêmes.



Le marketing doit beaucoup à la communication





Le marketing doit beaucoup au contenu, au sens, à la manière.

Capter un marché, c’est réussir à susciter de l’intérêt, par son produit ou son service bien sûr, mais pas n’importe comment. Savoir s’adresser à son marché, à son champ lexical, à sa météo, à son lieu d’écoute, savoir le driver vers son contenu, ça vient de la com.

Créer un marché, créer des usages, c’est capitaliser sur un ADN différent, et le succès viendra des outils de la com.


L’ère de l’inbound est tout à fait cohérente avec ce que le marketing doit à la com.


- Le content marketing


Le marketing de contenu, c’est donner. C’est donner beaucoup, bien, adapté, performant. Par des mots, des vidéos, des tutos, des images, par du sens. C’est donner pour recevoir. Beaucoup. Et en euros. La bonne communication, alliée à la bonne promotion de contenu vous positionne en experts absolu, en solution, et vous avez donné, pourquoi choisir un concurrent pour résoudre son équation ?

La communication c’est aussi faire matcher un objectif de sens perçu auprès de sa cible avec les attentes de cette cible. N’est-ce pas du marketing ?


- Le SEO


Une question majeure du SEO qui est heureusement en train de se transformer a été, notamment dès il y a 5 ou 6 ans pour les marques de luxe, le décalage profond entre une action technique dont le ressort est l’occurrence de mots clés, et le sens que ces sommes de mots clés bâclés pour tout juste passer les filtres de qualité des annuaires avait. Un sens nul. Et qui pouvait être lu par des clients ou des prospects au détour d’un résultat de recherche certes quelques fois improbable, mais avec des effets de com et de marketing catastrophiques.

Le SEO de luxe, c’est de la communication. Et toute entreprise exigeante doit avoir un SEO de luxe.



Bras droit, Bras gauche et Ambidextre : le MARCOM du futur.





Un seul service, des équipes aux cordes complémentaires, et des autoroutes de projets transverses avec la Créa, les RH, la RetD, le Business Development…je ne peux pas m’empêcher d’imaginer le travail du marketing et de la communication comme ça pour le futur.

Avec comme objectif : du sens, et de la performance.


Opération CYRANO allie objectif de performance, posture d'action et posture de service aux dirigeant.e.s et chefs d'entreprise.






Tel : 02.44.84.05.05

Lundi-Vendredi : 08:30 - 19:00

© 2020 par Opération Cyrano

France.

  • LinkedIn Social Icône